Le commerce, une affaire de famille

18 juillet 2016 0h00 · Sport Campus

Environ 90% des PME québécoises sont des entreprises familiales. Le goût d’entreprendre et le sens des affaires n’étant pas forcément héréditaires, transmettre le flambeau à la génération suivante représente un défi que seules 30% d’entre elles réussissent à relever. Et une entreprise sur dix parvient à passer aux mains de la seconde génération, selon une étude sur le transfert des entreprises à la relève publiée en 2014 par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Si certains créateurs d’entreprise ne trouvent aucun successeur parmi leurs enfants, d’autres en trouvent plusieurs. C’est le cas de la boutique Sport Campus, qui vend des articles sportifs depuis 1981 dans le quartier Verdun. En 2007, son fondateur Pierre Gagnon laisse les rênes de son entreprise à sa fille. Cinq ans plus tard, celle-ci décide d’ouvrir un magasin de vélos à Vancouver et c’est son frère, Laurent, qui reprend le commerce. «C’est une fierté pour moi de continuer l’entreprise familiale», affirme ce dernier.  

Ce comptable agrée de formation, qui a travaillé pour KPMG et Bombardier, n’a pas hésité à quitter l’univers corporatif pour plonger dans celui moins aseptisé de la vente de détail, où il est aussi bien amené à faire du service à la clientèle qu’à réparer des vélos. «Entre 2007 et 2011, je passais les trois quarts de mon temps à voyager pour mon travail. Je voulais pouvoir m’occuper de mes quatre enfants et devenir mon propre patron pour ne plus avoir à travailler pour les autres.»

Il faut aussi dire que Laurent Gagnon est lui-même un passionné de vélo et qu’il connaissait déjà bien Sport Campus puisqu’il y travaillait quand il était plus jeune. Dès l’âge de 14 ans, il était sur le plancher pour aider son père à tenir le magasin les soirs et les fins de semaine. «Cela lui coûtait moins cher qu’une gardienne!», plaisante-t-il.

Aujourd’hui, les deux hommes travaillent toujours ensemble puisque Pierre Gagnon agit désormais comme consultant pour Sport Campus. Il aide notamment son fils au niveau des achats et valide les budgets. «Nous formons un duo complémentaire: il est plus dans le micro et moi dans le macro», indique Laurent. Une réussite familiale qui pourrait bien perdurer puisque sa fille aînée, âgée de 12 ans, vient déjà donner un coup de main à son père de temps en temps…

Sport Campus

3901, rue Wellington – Verdun

514 766-2900

Partagez cette page