De Saint-Jean-sur-Richelieu à Montréal

19 août 2016 0h00 · Satori Sushi Bar

C’est avec l’ouverture du Satori sushi en 2003 que Ladi Cheng et Thyda Ouy se sont lancés dans l’aventure culinaire. Le couple a décidé de s’installer près d’un nouveau projet immobilier à l’époque en développement à Saint-Jean-sur-Richelieu car le marché du sushi à Montréal était saturé. En 13 ans, le Satori sushi s’est peu à peu imposé comme la référence du sushi à Saint-Jean-sur-Richelieu, passant de seulement 10 places assises à plus d’une centaine aujourd’hui.

«Nous avons réussi à trouver le bon endroit pour nous installer. Il n’y avait pas d’offre de sushi en 2003 et donc pas de concurrence. Grâce à la qualité de nos sushis, toujours réalisés dans l’art asiatique, nous avons développé une clientèle loyale. Ce sont essentiellement des réguliers qui viennent depuis maintenant 13 ans», explique Linda Cheng, vice-présidente du groupe Satori.

Ce succès a incité les propriétaires à se développer en ouvrant un second restaurant. Le Siam voit ainsi le jour en novembre 2012 au cœur du quartier Dix30 à Brossard, sur la Rive-Sud. «L’idée des propriétaires était cette fois-ci de se faire plaisir. En Asie, nous avons la particularité de partager nos plats; ce n’est pas comme en Occident où la plupart du temps au restaurant chacun commande son assiette. C’est cette tradition du partage que nous avons voulu transmettre avec le Siam et sa cuisine thaïlandaise. On apporte plusieurs plats sur la table et chacun est libre de se servir», précise Linda.

Faire revivre le Old Shanghai

Une nouvelle fois, le choix de l’emplacement ne s’est pas fait au hasard. En 2012, le quartier Dix30 est en plein développement et l’offre de cuisine asiatique est faible voire inexistante. Fort d’un nouveau succès et désormais doté d’un véritable savoir-faire gastronomique, le groupe Satori décide de s’attaquer ensuite au marché montréalais.

C’est chose faite en janvier 2016 avec l’ouverture du East, le restaurant de l’hôtel Renaissance, situé au cœur du Quartier des affaires de Montréal. Le East se distingue du Satori et du Siam par une cuisine pan-asiatique, c’est à dire qu’il propose des plats provenant de plusieurs pays d’Asie du sud-est.

Le dernier né du groupe s’inspire du Old Shanghai, le Shanghai des années 1930, véritable carrefour des cultures asiatiques et occidentales de l’époque. Le groupe Satori, propriétaire de trois restaurants au Québec, ne semble pas prêt de s’arrêter en si bon chemin.

Satori sushi
290, boulevard Saint-Luc – Saint-Jean-sur-Richelieu
450 348-0667
www.satorisushibar.com

Réservez
Partagez cette page