Bien choisir son poisson d’élevage

24 août 2016 0h00 · Poissonnerie Atwater

Selon Pêches et Océans Canada, l’aquaculture représente environ 20% de la production canadienne totale de poissons et fruits de mer. Le Canada est le quatrième exportateur mondial de saumon d’élevage, et le principal mollusque d’aquaculture est la moule. Il est donc fort probable que vous soyez tombés sur des produits d’élevage chez votre poissonnier.

Comment faire un choix sensé? «Il ne faut pas hésiter à s’informer sur la provenance d’un produit, indique Christian Archambault, copropriétaire de la Poissonnerie du Marché Atwater. Lorsqu’un produit est beaucoup moins cher que la moyenne, il faut s’interroger; il y a des chances que le poisson ait été élevé dans des conditions questionnables.»

Les méthodes d’aquaculture sont nombreuses et le Canada se targue d’avoir imposé des normes strictes en la matière. Mais tous les pays n’ont pas pour autant réglementé cette industrie croissante. Des stratégies d’empoissonnement ou d’alimentation douteuses peuvent influencer négativement la qualité du produit.

«On fait venir un saumon d’Atlantique élevé au Nouveau-Brunswick parce qu’il ne contient pas d’antibiotiques ou d’hormones de croissance, explique Christian Archambault. Il faut trois ans pour que le poisson atteigne sa maturité, alors que d’autres fermes ailleurs dans le monde offrent le même poids après trois mois seulement.»

Et la certification bio?

Le réflexe naturel serait d’acheter uniquement du poisson d’élevage biologique. La Poissonnerie du Marché Atwater tient trois de ces produits certifiés: de la morue noire, du saumon du Pacifique et de la truite de l’Ontario. Cependant, il ne faut pas uniquement se fier à cette appellation pour trouver des fruits de mer écoresponsables.

«Il est très difficile d’être certifié biologique, estime Christian Archambault. Cela peut prendre jusqu’à quatre ans et se lancer dans cette aventure demande des investissements très élevés. On peut aussi considérer le poisson d’élevage qui n’endommage pas l’environnement et qui est éco-durable. Il faut s’assurer de la pérennité des espèces et éviter les croisements dommageables.»

Le poids décisionnel du consommateur reste la variable la plus importante de cette équation. Car c’est en choisissant du poisson ou des fruits de mer provenant d’une aquaculture responsable que la qualité générale du marché sera rehaussée.

Poissonnerie du Marché Atwater
154, avenue Atwater
Montréal, QC
514 937-2863

Partagez cette page