Ces restaurants qui bousculent les classiques

6 décembre 2016 0h00 · Pizzédélic Boucherville

À l’occasion de la cinquième édition du festival Omnivore à Montréal en septembre dernier, Luc Dubanchet, le fondateur de l’événement, saluait dans les colonnes du VOIR la créativité des chefs du Québec. Évoquant un «spectre culinaire formidable» pour décrire l’esprit qui anime le secteur, l’organisateur s’émerveillait devant ce marché en perpétuelle évolution.

Il faut dire que l’inventivité des restaurants québécois saute souvent aux yeux et explose en bouche. «Le consommateur est sollicité de partout. Il y a beaucoup de restaurants qui émergent et c’est difficile de fidéliser une clientèle. Il faut se différencier par l’originalité, la qualité et le meilleur prix possible. C’est le nerf de la guerre», explique Geneviève Naud, propriétaire du restaurant Pizzédélic à Boucherville.

Donner une âme à la cuisine

Créativité et qualité sont devenues les arguments de vente de l’ancienne gérante de cette pizzeria franchisée, qui a repris les rênes de l’établissement avec son conjoint. Le nom du restaurant est resté, mais la carte a bien changé, indique Geneviève:

«Il manquait quelque chose pour qu’il y ait plus d’âme. On a su améliorer la qualité et innover pour apporter de l’originalité. On a 35 choix de pizzas et il n’y a pas que la base classique de sauce tomate; on propose des bases de cari rouge, de tartinade de fromage de chèvre… Il y en a pour tous les goûts et pas seulement de la pizza: on fait des pâtes, des grillades et des burgers exceptionnels façonnés sur place.»

Réinventer un classique, c’est aussi le défi que s’est lancé l’équipe du Saint Sushi Bar à Montréal. Entouré de son groupe d’amis en cuisine et en salle, le chef et propriétaire Saeng Outhipvongxay a voulu élaborer une carte qui lui ressemble: «Je suis d’origine laotienne et dans ma culture la nourriture a beaucoup de saveurs. J’ai voulu recréer cela. Mes sushis sont assez savoureux pour que les gens n’aient pas besoin de les tremper dans la sauce soja. Notre goût est balancé, il est sucré, salé et surette. C’est une explosion dans la bouche».

Sur le marché très concurrentiel de la restauration à Montréal, l’originalité est selon Saeng le seul moyen d’exister. «À Montréal il y a énormément de restos, surtout de sushis. Avec cette compétition il faut se démarquer. Ça prend du temps, tu ne trouves pas du jour au lendemain et ça ne s’arrête jamais, mais c’est la beauté de la cuisine, c’est infini! On continue de chercher tant et aussi longtemps que c’est bon…»

Pizzédélic Boucherville
1155, place Nobel – Boucherville
450 641-8215
www.pizzedelic.ciblelocale.ca

Partagez cette page