Du surf en plein Brossard

31 juillet 2017 0h00 · Oasis Surf

Aller en camp d’été à Hawaï, c’est désormais (presque) possible pour les petits Québécois: depuis deux ans, le centre de surf en intérieur Oasis Surf organise l’été un camp de jour unique en son genre au Canada. Toutes les semaines, environ 25 enfants et ados âgés de 6 à 15 ans apprennent à surfer dans un bassin offrant trois types de vagues différentes. L’eau salée y est chauffée à 27 degrés.

Il est possible de débuter l’apprentissage du surf dès l’âge de quatre ans. C’est un sport qui développe le sens de l’équilibre et mobilise à la fois les muscles du bas ainsi que du haut du corps. «Les parents trouvent plus sécuritaire que leur enfant apprenne à surfer dans un bassin que dans la mer», explique Claude Coudry.

Ce passionné de surf et de plongée a ouvert Oasis Surf en 2014, au sein du quartier DIX30. «J’adore l’océan et j’ai voulu amener un peu de Californie au Québec…» Deux fois par jour, les participants au camp s’entraînent à chevaucher les vagues. «À ce rythme-là, ils progressent vite», constate Claude.

En plus d’être sportif, le camp de jour d’Oasis Surf est également éducatif puisque les surfeurs en herbe apprennent comment se forment les vagues, les courants et les marées et sont sensibilisés à la question de la pollution des océans. Des activités plus artistiques comme de la peinture sur ailerons de planches de surf sont aussi au programme.

Si les enfants sont contents de passer du temps dans l’eau et de s’initier au surf, leurs parents sont eux aussi ravis. «Ils apprécient de récupérer leurs petits complètement brûlés à la fin de la journée», affirme le fondateur du club.

Du surf dans l’assiette

Oasis Surf fait découvrir l’univers du surf aux enfants jusque dans leur assiette. En effet, le lieu fait aussi bar et restaurant. Au menu: des plats typiques des destinations de surf tropicales comme des wraps au poulet et à la mangue, des tacos au mahi-mahi, des poke bowls ou encore du poulet jamaïcain.

D’ailleurs, les parents sont heureux que leur progéniture se laisse convaincre de manger santé grâce au surf: «À la maison, ils ne vont pas forcément manger du quinoa ou du poisson, explique Claude. Mais quand tu leur dit que c’est de la nourriture de surfeurs, ça passe beaucoup mieux!»

Le succès est au rendez-vous puisque que le camp d’été a doublé sa taille cette année. Une fois l’été terminé, les jeunes surfeurs pourront revenir avec leur famille mais aussi avec leur école, car Oasis Surf accueille également des classes en sortie scolaire.

Oasis Surf
Suite 01, 9520 Boulevard Leduc – Brossard
514 372-7873
oasissurf.com

Partagez cette page