LE MARQUIS DE CASTELNAU : LE CHOIX DU SANS GLUTEN

25 janvier 2016 15h32 · Marquis de Castelneau

IMG_0649x

Au royaume de la boulangerie, Nizar Romdhane est sans conteste le marquis du sans gluten. Son établissement propose pas moins d’une soixantaine de produits sans gluten : sept variétés de pains (au sarrasin, au quinoa ou au sorgho), une vingtaine de gâteaux avec crème et fruits, treize viennoiseries différentes, des produits salés pour le lunch…

Nizar Romdhane a commencé à préparer des produits sans gluten pour sa femme, diagnostiquée intolérante, et en 2013, il a fini par bannir complètement le gluten de sa cuisine puis de sa boulangerie. La conversion a été difficile et coûteuse, car chaque recette a nécessité beaucoup de tests – cuisiner sans froment est en effet très différent. Si la grande variété de produits offerts au Marquis de Castelnau a vite conquis les personnes cœliaques, un quart de la clientèle n’a pas d’intolérance au gluten et vient pour le plaisir des papilles.

Dans sa boulangerie située à deux pas du marché Jean Talon, au coin de Saint-Denis et de Castelnau, le pâtissier de formation n’utilise que des farines biologiques et aucun agent de conservation. La boulangerie artisanale compte quelques tables et des places assises, pour les clients qui souhaitent manger sur place : en plus des pains et pâtisseries, la boulangerie propose aussi un grand choix de salades et quiches. Si le petit établissement ne paye pas de mine, c’est un havre d’arômes et de gourmandises à l’intérieur.

Nizar est réputé pour son accueil, et il aime prendre le temps de discuter avec les clients ou de leur montrer son énorme four à sole. Au sortir de la période des fêtes puis de celle de la galette des Rois, le pâtissier n’est jamais à court d’idées : il lance une nouvelle gamme de biscuits, avec cinq sortes différentes de gourmandises à déguster. Alors que beaucoup de personnes intolérantes au gluten pensent encore que les boulangeries et pâtisseries ne sont plus pour elles, le Marquis de Castelnau devrait facilement leur prouver le contraire.

Partagez cette page