S’initier au sabrage

5 mai 2017 0h00 · La Champagnerie

Mariage, promotion, graduation, toutes les occasions sont bonnes pour sortir le champagne. Pour ajouter une touche festive, facile : il suffit de sabrer. La méthode est simple mais elle intimide parfois, alors La Champagnerie s’est donné pour mission de faire tomber les inhibitions, une bouteille à la fois.

« Le sabrage n’est pas juste pour les occasions spéciales, assure Pierre Mayville, directeur général de La Champagnerie Québec. Toutes les bouteilles avec de l’effervescence peuvent être sabrées, et pas uniquement les champagnes. »

Cava, Prosecco, Crémant, Blanquette de Limoux et autres pétillants ne paient rien pour attendre : lorsque l’équipe de La Champagnerie procède à la dégustation mensuelle de ses nouveaux arrivages, le sabrage est toujours de mise.

À ceux et celles qui craindraient de gaspiller quelques gorgées de leur boisson, sachez que tout est dans la méthode. À La Champagnerie, les bouteilles sélectionnées pour le sabrage sont d’abord plongées dans la glace à l’envers, la température froide visant à contrôler l’effervescence. Ensuite, il ne reste plus qu’à procéder en 5 temps :

  1. Retirez l’habillage du goulot de la bouteille (aussi connu sous le nom de collerette et muselet), en gardant le doigt sur le bouchon qui risque de sauter à tout moment.
  2. Tenez fermement la bouteille à un angle de 45 degrés en évitant de viser un ami, une fenêtre ou un précieux chandelier.
  3. Trouvez la couture de la bouteille, une ligne de faiblesse qui la traverse de la base au goulot.
  4. Faites une petite incision là où la ligne et le goulot se rencontrent (optionnel mais recommandé par l’apprentie sommelière Marie-Hélène Boisvert).
  5. Avec le dos d’un sabre ou d’un couteau de chef, suivez la ligne de faiblesse et donnez un coup sec à la base du goulot.

Si la manœuvre est bien exécutée, la puissance de ce coup est modérée. « Moi je sabre parfois avec le pied d’une coupe de champagne. Ça prouve que ça ne prend pas tant de force que ça », explique Pierre.

En plus de se faire un plaisir d’initier ses clients au sabrage, La Champagnerie Québec prévoit de démarrer sous peu son « Université du champagne », une expérience de dégustation de 5 crus effervescents avec des bouchées assorties pour 25$ par personne. De quoi rendre accro aux bulles.

La Champagnerie Québec
802, rue Saint-Joseph Est – Québec
http://www.lachampagneriequebec.ca

Texte: Héloïse Leclerc

Partagez cette page