Coop : la microbrasserie faite pour et par tous

9 novembre 2017 0h00 · Microbrasserie La Barberie

En 1997, trois étudiants de l’Université Laval se lançaient dans l’univers naissant de la microbrasserie avec un concept d’entreprise encore inédit dans le milieu : la coopérative de travail. Vingt ans plus tard, le modèle de La Barberie a fait des petits à l’échelle de la province.

« Quand on démarré il y a 12 ans, il n’y avait que la Barberie, explique Philippe Dumais, membre fondateur de la coopérative de travailleur Microbrasserie À la fût, basée à Saint-Tite. C’est un modèle qui cadrait bien avec nos valeurs : à l’échelle humaine, et qui favorise la création d’emplois plutôt que les revenus et les bénéfices ».

Les avantages d’opter pour une coopérative sont multiples, mais le principal, selon l’ingénieur de formation, c’est « d’être une équipe ». Dans le modèle de coopérative de travail mis en place par La Barberie et la Microbrasserie À la fût, chaque nouvel employé est appelé à devenir membre de la coopérative, et par le fait même, son propriétaire.

« Ça nous apporte énormément ! Les employés sont plus impliqués et plus soucieux de faire du bon travail puisque la microbrasserie leur appartient », s’enthousiasme William Garant, directeur du salon de dégustation de la Barberie, en parlant de la vingtaine de membres de la coopérative.

Selon lui, c’est le modèle d’affaires coopératif qui explique l’impressionnante longévité de La Barberie dans une industrie où l’espérance de vie est souvent bien limitée. « Les coopératives ont de meilleurs taux de réussite à long terme. C’est la raison pour laquelle on a survécu toutes ces années ».

Bien plus qu’une microbrasserie

Tout comme la Microbrasserie À la fût, La Barberie ne se contente cependant pas d’inscrire les valeurs coopératives dans son modèle d’affaires, elle les met en pratique en s’engageant dans le développement économique et social du quartier qui l’a vue naître.

« On s’implique par exemple dans Verdir Saint-Roch et dans l’EnGrEnAgE, une table de travail pour la mixité, pour que tout le monde puisse vivre dans ce quartier, explique William Garant. C’est une partie importante de la mission ».

Et les habitants du quartier leur rendent bien cet engagement. Été comme hiver, les clients viennent profiter de la trentaine de bières fabriquées sur place. « On a une belle clientèle d’habitués. Les gens nous connaissent parce qu’on est très impliqués dans Saint-Roch, analyse William Gallant. On est un bar de quartier avec une ambiance amicale et chaleureuse. Très familiale aussi. C’est notre image de marque : on en fait pour tous les goûts… »

La Barberie
310, rue Saint-Roch – Québec
418 522-4373
labarberie.com

Partagez cette page