Destination Saint-Roch: La Barberie

13 mai 2015 13h57 · Microbrasserie La Barberie

BARBERIE_COLLECTIFA4018

Premier quartier ouvrier de Québec, Saint-Roch était le coin le plus florissant de la capitale à la fin du 19e siècle, sa situation géographique stratégique en faisant un port commercial idéal. Une prospérité qui s’essouffla dans les années 1960, alors que l’arrivée des grands centres commerciaux eut raison du quartier industriel. Après plusieurs tentatives vaines de régénération, Saint-Roch observe enfin un retour de son activité économique et de sa population à la seconde moitié des années 2000. Lieux d’enseignement, espaces verts, entreprises artistiques et culturelles ont contribué à redynamiser le secteur, tout particulièrement la rue Saint-Joseph et le boulevard Charest. Saint-Roch est à présent redevenu incontournable dans la ville de Québec, tant pour les locaux que les touristes, grâce à son architecture riche de quatre siècles et à des commerçants novateurs et ambitieux, telle l’est La Barberie. 

Pionnière des microbrasseries coopératives au Québec, La Barberie célébrera cette année son 18e anniversaire. En 1997, ses trois fondateurs barbus ouvrent un salon de dégustation afin de promouvoir leurs créations brassicoles dans un Saint-Roch nettement moins branché qu’aujourd’hui. D’abord destinées à une clientèle de restauration, les bières de La Barberie se sont vite taillé une place de choix auprès des amateurs du quartier, et aujourd’hui, une soixantaine de produits y sont en rotation. Très engagée dans le milieu social et communautaire, La Barberie prône le travail coopératif, non seulement à l’interne, mais aussi avec d’autres microbrasseries, telle La Korrigane (380, rue Dorchester), elle aussi dans le quartier. L’an passé, ces dernières ont d’ailleurs créé un brassin commun nommé «La Démone de Saint-Roch» et d’après son succès, ce ne sera certainement pas la dernière collaboration du duo.

Partagez cette page