L’été 2015 en 4 tendances bière

1 mai 2015 0h00 · Microbrasserie La Barberie

Bar_003-614x409.jpg

Accoudés à une table haute de la BarberieWilliam GarantYann Gravel et Mathieu Giroux rêvent de l’ouverture de « leur » terrasse le 11 juin et aux grandes tendances qui mousseront dans les verres, épanchant la soif et stimulant les papilles. Survol de 4 tendances à surveiller cet été!

Surdose de houblon!

Selon William, serveur au salon de dégustation, la surenchère de houblon est là pour rester : une fois qu’on acquiert le goût de l’amertume, l’escalade s’accélère et on ne revient jamais en arrière. En novembre 2014, la Barberie a lancé sa « Surdose de houblon à San Diego », une double IPA rappelant le style de la Côte Ouest américaine. Brassée récemment pour la troisième fois, on estime qu’elle fera un tabac lors des chaudes journées d’été.

T’es ben sûr que tu la prendrais sure?

L’année dernière, la Barberie s’est lancée dans l’exploration du brassage de bières sures. Au milieu du processus de fabrication, on inocule au mélange des bactéries (lactobacillus) qui provoquent une lactofermentation, puis on stoppe l’acidification en stérilisant avec la chaleur. Le résultat : une bière douce et rafraîchissante qui plaît en particulier à mesdames. Forte de son succès en 2014, la bière sure reviendra en force pour l’été 2015.

La Session ne fait que commencer

Les bières « session » attirent elles aussi l’attention. Un vieux style britannique remis au goût du jour, elles sont caractérisées par leur faible pourcentage d’alcool (3,5 à 4,5% en général). « En 1914, les ouvriers anglais étaient rationnés dans le temps qu’ils pouvaient passer dans des débits de boisson. Ça leur prenait une bière qui descendait bien sans trop affecter, mais avec beaucoup de goût, » explique Yann, brasseur dans l’équipe de production. Houblonnée, amère, pas trop maltée, cette bière de soif savoureuse fera tourner des têtes!

Smash moi ça!

Les puristes ne seront point en reste, puisque les « smash », simple malt, simple houblon et simple levure, leur permettront d’apprécier pleinement les caractéristiques des ingrédients entrant dans la composition de leur bière. « C’est l’inverse d’une recette! », croit Mathieu, également brasseur. « On a développé une bière Smash avec HopEra, une microbrasserie de Jonquière. Ce genre de collaboration permet un brassage d’idées et d’expertise qui nous enrichit tous. »

 

Texte: Héloïse Leclerc

Partagez cette page