La Barberie enfin majeure!

1 mai 2015 0h00 · Microbrasserie La Barberie

Ancienne configuration du bar

Doyenne des microbrasseries coopératives au Québec, la Barberie célébrera bientôt son 18e anniversaire. Quel meilleur moment pour faire le point sur son passé, et surtout, son avenir?

Fondée en 1997, La Barberie opère depuis sa microbrasserie et un salon de dégustation attenant dans St-Roch. Au fil des ans, son expansion l’a conduite à acquérir les locaux adjacents, une expansion « de l’intérieur. »

Un tournant de son développement a été l’arrivée, en 2003, de ses bières sur les tablettes des grandes épiceries, surtout occupées par les bières commerciales. Cette consécration représente aussi un défi, selon Yann Gravel, brasseur de l’équipe de production. « Plusieurs consommateurs croient connaître nos produits en fonction de ce qu’ils ont acheté à l’épicerie, mais la Barberie, c’est beaucoup plus que ça! »

Même après 18 ans, les défis abondent : susciter la convoitise du « beer geek » branché sur Untappd, attiser la curiosité du néophyte avec des bières accessibles, surtout, combattre l’infidélité rampante à une bière ou à une marque par des produits de qualité. C’est en équipe, tablant sur son approche participative, que la Barberie s’assure de prendre les bons virages.

« L’an dernier seulement, nous avons présenté 10 nouvelles recettes », s’enthousiasme William Garant, conseiller au salon de dégustation. « Il y a aussi nos brassins spéciaux, des lots de 3500 bouteilles, qu’on fait sortir environ 3 fois par année et qui sont distribuées dans les dépanneurs spécialisés, une façon de les remercier de leur fidélité. Une visite au salon demeure la meilleure façon de nous découvrir, car c’est notre laboratoire. On y sert des bières en fût à la fine pointe des tendances. Ce sont nos clients qui en déterminent le futur! »

Avec sa nouvelle offre de grignotines et son récent concept de bière en fût à emporter (8 variétés versées dans un cruchon, le top du pique-nique locavore!), la Barberie démontre encore son désir de répondre aux besoins de sa clientèle locale.

Son 18e, lui, sera célébré le 11 juin avec l’ouverture de la terrasse. « Sous le signe de la nostalgie », souligne Sophie Aiolos Beaudet Paquet, coordonnatrice aux événements. « On pense afficher des photos de 1997, représenter l’aménagement d’origine… mais surtout, célébrer ceux qui font que l’entreprise existe encore aujourd’hui. »

 

Texte: Héloïse Leclerc

Partagez cette page