La Table Alain Roger : Rejoindre les touristes comme les locaux

14 juillet 2017 0h00 · La Table Alain Roger

Administrer un restaurant est un travail difficile, et le faire dans une ville saisonnière et touristique l’est encore plus. Alain Roger, propriétaire de la Table Alain Roger, restaurant établi à Magog depuis pratiquement neuf ans, en sait quelque chose.

Comment parvenir à rejoindre à la fois les permanents et les saisonniers? Son secret: «Il faut maintenir une promotion annuelle pour que tous puissent en bénéficier. Les gens qui ont une deuxième résidence ne sont souvent pas là l’hiver et c’est important qu’ils puissent profiter des mêmes promotions. Ça crée une habitude, un sentiment d’appartenance et du bouche-à-oreille favorable.»

Les partenariats locaux et la variété du menu sont aussi deux facteurs importants, souligne le restaurateur, qui a aussi œuvré dans des établissements touristiques magogois comme le Manoir des Sables et le Cheribourg. «Il faut offrir des prix fixes est, décliner les produits de différentes façons dans le menu… On a aussi des partenariats avec des vignerons locaux qui nous emmènent des clients, et vice-versa.»

Redonner le centre-ville aux citoyens

Avec ses grands espaces naturels bordés par le lac Memphrémagog, située à une trentaine de kilomètres des États-Unis, Magog jouit d’une géographie et d’un environnement très enviables pour le tourisme. Pas étonnant que sa population d’environ 26 000 habitants triple durant l’été!

Ce changement de dynamique, qui représente une manne pour bien des commerçants de la région, comporte néanmoins de nombreux enjeux. Pour Alain Roger, il faut surtout changer la mentalité de certains Magogois qui ont tendance à fuir le centre-ville durant l’été: «Ils évitent la Principale en se disant qu’il y a trop de touristes. Alors j’organise des activités dans le centre-ville depuis des années pour dire aux citoyens que cette rue leur appartient d’abord et avant tout.»

La revitalisation du centre-ville, prévue au printemps 2018, sera aussi un défi. Une réfection de cette envergure vient avec son lot d’imprévus, mais le restaurateur n’est pas inquiet. «On devra cibler nos offres en conséquence pour que les gens viennent malgré les chantiers». La promotion sera donc très importante: «Il faut toujours en faire, on n’a pas le choix, ne serait-ce que pour maintenir sa place et être vu le plus possible, mais cette fois il faudra la diversifier. On travaille notamment sur des capsules culinaires web avec notre chef Alexandre Provencher…»

Qu’en est-il des multiples fermetures sur la rue principale lors des dernières années? Pour Alain Roger, elles sont notamment dues à des facteurs qui ne sont pas du ressort de la municipalité: «Je crois que le principal problème c’est que les gens n’ont pas les liquidités pour bien démarrer leur commerce. Il faut avoir les reins solides et un bon fond pour démarrer. C’est une passion la restauration, il faut avoir le feu sacré.»

Et de la passion, Alain Roger en a à revendre! En plus de rester bien en selle à la Table Alain Roger, il continue de s’impliquer dans de nombreux comités municipaux dans le but d’harmoniser les Magogois aux fortes vagues de tourisme.

La Table Alain Roger
341, rue principale Ouest – Magog
www.latablealainroger.com

Partagez cette page