Sherbrooke la comestible

8 août 2016 0h00 · Kapzak

«Le rêve que je nourrissais et que je nourris encore aujourd’hui est de transformer les villes en paysages comestibles.» Il y a trois ans, Laurence-Olivier Néron, directeur des partenariats et du développement des affaires de Ville Nourricière, prenait le parti de rassembler des politiciens, des académiciens, des artistes, des agriculteurs, des entrepreneurs et des citoyens pour stimuler l’économie locale en promouvant l’agriculture urbaine notamment. L’entreprise socialeVille nourricière était née.

La fin de semaine dernière,le théâtre Granada de Sherbrooke accueillait la 3e édition du Forum créatif organisé par Ville Nourricière, auquel ont assisté près de 350 personnes. Au programme: des conférences, des ateliers de création dans des restaurants, des présentations de projets innovants émanant d’artistes, de start-up, de citoyens, ou encore un souper entièrement conçu à base de produits de fermes de la région et concocté par trois chefs, dont Jason Kacprzak, propriétaire du Bistro Kapzak.

«C’est très important de soutenir l’économie locale, insiste le chef. Depuis le début, nous travaillons avec des producteurs locaux. Ils nous approchent ou nous allons à leur rencontre…» C’est donc tout naturellement qu’il s’est engagé aux côtés de Ville Nourricière il y a maintenant deux ans. Le Bistro Kapzak est ainsi le deuxième restaurant à Sherbrooke à avoir eu des bacs de jardinage solidaire et, sur sa terrasse, les fines herbes ont remplacé les fleurs.

Laurence-Olivier Néron, lui, n’a de cesse de semer. Et il récolte. À l’issue du Forum, les participants étaient invités à réfléchir collectivement à des projets innovants. Et les propositions foisonnent: un toit vert éducatif, une plateforme collaborative de publications des besoins en bénévolat, transformer un espace privé en immense jardin ou encore devenir la première ville à ne pas gaspiller de nourriture.

S’il ne s’en attribue pas l’entière responsabilité, Laurence-Olivier Néron le reconnaît, depuis 2013-2014, des choses ont bougé: «Des projets sont nés. Des entreprises se sont créées, elles ont vu des opportunités». Cet hiver, il ira faire germer ses idées outre-Atlantique, à l’occasion d’une tournée européenne. Avec, toujours, l’idée de transformer Sherbrooke: «Si je reste en vie, c’est sûr que cela va arriver. Il n’y a pas grand-chose qui peut m’arrêter dans cette utopie…»

Bistro Kapzak
108, rue Principale – Granby
579 365-3008
www.bistrokapzak.ca

Partagez cette page