Fini le drink de fille!

12 juillet 2016 0h00 · La Fabrique à boire

Il fut un temps où le cocktail était automatiquement associé au «drink de fille». Un breuvage vivement coloré avec une propension à goûter le sucre. Cette époque est maintenant révolue puisque le cocktail est en grande éclosion, s’il faut en croire le mixologue Maxime Boivin, également porte-parole des bars La Fabrique à Boire.

«Aujourd’hui le mâle alpha moyen s’assume et il est capable de prendre un cocktail rouge sans que sa masculinité en souffre, image Maxime. Dorénavant, les filles boivent du whisky et les gars de la liqueur. La culture du cocktail a bien changé et ce n’est plus comme c’était à mes débuts…»

Selon le mixologue, également chroniqueur, le cocktail vit une phase de démocratisation au Québec qui n’est pas sans rappeler la sommellerie d’il y a une quinzaine d’années: «À cette époque, nos sommeliers nous ont transmis les bases et nous ont mis en confiance. C’est grâce à eux qu’on achète aujourd’hui des bouteilles de vin sans complexe. On essaye de faire la même chose avec le cocktail en le démocratisant».

Une scène grandissante

Il existe plusieurs niveaux de connaissances à la mixologie. Pour les plus avancés des aficionados, les termes glace sèche, moléculaire et autre gélification font partie du jargon habituel. Mais pour l’amateur moyen, le cocktail doit demeurer facile d’approche et La Fabrique à Boire veut entretenir cette idée de plaisir. Pour se démarquer, elle mise notamment sur ses alcools micro-distillés et ses produits complémentaires (sirops, jus, etc.) faits maison.

De plus en plus de d’endroits ont fait de la mixologie leur carte de visite et la compétition est grandissante. Loin de l’image stéréotypée du martini servi dans un bar de jazz aux lumières tamisées, le cocktail est maintenant devenu un terrain de jeu pour les barmans. Selon Maxime Boivin, il y a un cocktail pour chacun, qu’il soit boozy ou fruité.

«Les gens aiment le fait que ce soit fait sur mesure, explique-t-il. Si un client demande un Old Fashioned, un mixologue ne va pas chercher une bouteille d’Old Fashioned dans son frigidaire. Il va user de son métier et le préparer spécifiquement pour le client. Les gens apprécient lorsqu’on crée et qu’on travaille avec des produits…»

La Fabrique à Boire

2360, chemin Ste-Foy – Québec

418 914-6974

Partagez cette page