L’Estrimont : Repartir de zéro

24 octobre 2016 0h00 · Estrimont Suites & Spa

L’industrie hôtelière québécoise est en constante évolution et chaque année apporte son lot de nouvelles expériences d’hébergement, qu’il s’agisse d’hôtels-boutique branchés ou d’auberges chaleureuses. Rester au goût du jour malgré la mouvance du secteur d’entreprise est un défi énorme.

Isabelle Gagnon, vice-présidente communications et marketing à L’Estrimont Suites et Spa, en Estrie, en sait quelque chose: «En 2006, on a entreprit la transformation de l’auberge en condo-hôtel. L’Estrimont avait un look vieillot assez défraîchi et un taux d’occupation sous les 40%… On voulait donc quelque chose de plus moderne pour offrir une expérience complète à nos clients.»

Au terme d’un processus de dix mois et d’un investissement de 7 M$, tout a été refait: les revêtements extérieurs et intérieurs, la toiture, l’accueil, les suites, les salles à manger et l’installation d’une expérience thermique complète avec sauna, bains à remous et douche nordique. «À l’époque, c’était très avant-gardiste d’offrir une expérience thermale, car ce n’était que le début de la montée des spas au Québec», raconte Isabelle.

Surfer sur la nouveauté

Mais seulement huit mois après la réouverture de l’Estrimont, un feu causé par un mégot de cigarette a ravagé toute la partie centrale de l’auberge. Sans tarder, la direction s’est mobilisée pour assurer la relance de l’hôtel et a réinvestit 2,5 M$.

«Finalement ça a été un mal pour un bien parce qu’on a profité de l’occasion pour revoir tout l’aménagement. On a fait ajouter de nouvelles salles de conférence, des suites et des restaurants et on a redoré toutes les aires communes. Puis en 2008, ça a été l’ouverture en grande pompe. On a surfé sur la vague de la nouveauté.»

Malgré de très bonnes années, l’hôtellerie n’arrête jamais d’évoluer et c’est pourquoi l’Estrimont est rafraîchi de nouveau en 2012. Toutes les chambres ont été refaites, le décor a été revu entièrement, de nouveaux bains à remous ont été ajoutés et on a peaufiné l’approche client. «Le mot d’ordre est chaleur; on veut vraiment que le client se sente chez lui…»

L’année 2016 aura été la plus importante pour L’Estrimont en termes d’achalandage. «Notre taux d’occupation frôle le 65% alors qu’il ne surpasse pas les 40% dans la région. Nous sommes tout de même l’auberge la plus achalandée des Cantons!» En 2016, l’Estrimont a annoncé de nouveaux travaux de rehaussement qui seront faits dans les prochaines années. «En étant à l’écoute des besoins de notre client, nous sommes en mesure de le satisfaire…»

L’Estrimont Suites et Spa
44, avenue de l’Auberge – Orford
819 843-1616
www.estrimont.ca

Partagez cette page