Faire baisser la facture bio

9 septembre 2015 0h00 · Dépôt organique

Dépôt organique est une épicerie dédiée au bio. Et selon les dirigeants de cette entreprise, on paie trop cher pour nos produits bios dans les grandes épiceries. Ils se sont donc donné la mission de faire baisser le prix du panier d’épicerie bio à Montréal.

Selon Khal Hak, propriétaire de l’épicerie, le but de son entreprise est de rendre les produits biologiques accessibles à tous. "C’est inacceptable que les gens qui désirent manger bio soient pénalisés", s’insurge-t-il.

"J’ai donc décidé, explique M. Hak, de contacter les entreprises qui créent, vendent, distribuent les produits bio et je leur ai offert d’acheter de grandes quantités en échange de rabais."

Pour stocker le tout, Dépôt organique s’est donc porté acquéreur d’un entrepôt.

C’est grâce à ce réseau entrepôt-épicerie-détaillants, grâce à cette économie du volume, que M. Hak réussit à obtenir des prix de plus en plus bas pour les clients. Et ça fait une sérieuse différence, puisque les géants de l’alimentation au Québec, les IGA, Métro et Provigo, ne sont pas près de réduire leurs prix.

"On ne fait pas des marges de profit qui se comparent aux autres. En fait, on en est très fiers. Au Dépôt organique, on affiche deux prix: le prix "du marché", celui qu’on voit dans les grandes surfaces, et notre prix, qui est toujours plus bas."

Puisque M. Hak est à la fois propriétaire du centre de distribution et de l’épicerie, il ne fait pas face aux frais chargés par les plus gros pour avoir ses produits sur les tablettes. Et pour réduire encore plus les prix, Dépôt organique offre un système de carte de membre. Les membres achètent une carte et se voient offrir un rabais additionnel de huit pourcent. "La carte de membre est au prix de 30 dollars par année. Ceux qui nous visitent souvent savent que ça le vaut amplement!", s’exclame M. Hak.

Dépôt organique est évidemment une épicerie qui a pignon sur rue, mais c’est également un centre de distribution des produits pour d’autres petits commerçants. Le système de carte de membre permet donc à ces petits commerçants d’acheter des produits bios et de les revendre dans leur établissement.

"Plusieurs de ces petits magasins locaux n’ont pas la capacité d’acheter en gros. Ils n’ont pas le budget, pas l’espace. Nous leur permettons d’avoir le prix de gros, mais d’acheter de petites quantités. On ne veut pas que les petits ferment leurs portes! Les gros forcent les petits à fermer leurs portes, et c’est contre nos principes."

C’est là tout l’esprit de partage qui occupe le Dépôt organique!

 

3960 rue Bélanger 

Montréal

depotorganique.com

Partagez cette page