Bio, local et responsable: un équilibre à trouver

11 octobre 2016 0h00 · Chez Victoire

L’étiquette bio et local se pose sur les vêtements ou les produits d’épicerie, mais elle se retrouve aussi de plus en plus dans nos assiettes au restaurant, comme Chez Victoire, situé sur le Plateau. «On n’est pas un restaurant complètement bio, explique Edward Zaki, l’un des propriétaires, mais on essaye le plus possible de l’être. Et si on peut avoir des produits locaux, on va les favoriser à 100%.»

Les carottes, les pommes de terre et les tomates viennent donc le plus possible du grand jardin québécois. Les poissons et fruits de mers, quant à eux, sont surtout issus de la pêche responsable, un mode de pêche qui respecte l’environnement et les enjeux écologiques.  

Toutefois, si la mission est noble, il n’est pas toujours possible d’être fidèle à ces exigences en raison, entre autres, des contraintes saisonnières: «L’hiver nous empêche d’avoir des produits de la terre six mois par année, ou presque. S’il n’y a pas de produits locaux, on va utiliser des produits d’ailleurs. Il y a des restaurants qui sont extrêmes et vont avoir juste des légumes racines tout l’hiver, ou seulement des produits québécois, ce qui n’est pas notre cas».

«Dans la mesure du possible…»

Pour le restaurateur, il ne s’agit pas non plus de freiner les envies culinaires ou les élans de créativité. «On travaille tout le temps avec les viandes québécoises mais, par exemple, si je veux cuisiner de la pieuvre, qu’on ne trouve pas au Québec, je ne vais pas m’empêcher de le faire. On prône l’équilibre dans tout ce qu’on fait, ce qui inclut de travailler avec des produits locaux, bios et responsables dans la mesure du possible.»

Si le nombre de restaurants plus sensibles à ces enjeux sociaux et environnementaux augmente, la conscientisation et l’effort sont aussi à faire du côté du client. Ce dernier, s’il désire de plus en plus bien manger, surveille aussi son portefeuille, souligne Edward.

«Tranquillement, le consommateur est en train de changer, il veut mieux manger, mais l’économie montréalaise n’est pas extraordinaire, donc les gens font des coupures, des compromis, et bien souvent ça ne les dérange pas d’avoir quelque chose de plus commercial dans leur assiette. Il y a de l’avenir pour ce type de restauration, mais il faut sensibiliser la clientèle…»

Chez Victoire
1453, avenue du Mont-Royal Est – Montréal
514 521-6789
chezvictoire.com

Partagez cette page