Le Bath Room accueille les veuves du hockey

27 mars 2017 0h00 · Le Bathroom

Sauf catastrophe, le Tricolore devrait cette année participer aux séries de la Ligue nationale. Pour calmer les frustrations de certaines, l’espace de bains flottants et massages le Bath Room a eu l’idée de développer une alternative au hockey les soirs de games du CH.

« C’est réservé aux femmes. Tous les soirs où les Canadiens jouent, à partir de 17h30, elles peuvent venir se faire masser 90 minutes au prix de 60 minutes. Ça va de soi de gâter les femmes pendant que les hommes vont au hockey », explique Maude Roy, la directrice de ce salon montréalais.

L’établissement a créé au début de la saison cette offre spéciale nommée « Veuves de hockey » et Maude s’est directement inspirée de son histoire personnelle pour concevoir cette promotion. « J’étais au resto avec des copines, on discutait du début de la saison et une de mes amies a dit qu’on allait devenir “veuves”. Je me suis dit qu’il fallait en profiter pour proposer quelque chose aux femmes ces soirs-là », raconte la responsable.

Moins cher qu’une game

Loin de la clameur assourdissante du Centre Bell, les soirées anti-hockey du Bath Room ont rapidement trouvé leur public en quête de sérénité et relaxation. « Ça fonctionne très bien pour le moment. Ça a même marché mieux que ce que je pensais, indique Maude. Ça remplit nos mardi soirs. C’est la première saison et je pense que ça va devenir une offre régulière. »

Alors que la ville s’apprête à vibrer pour les séries éliminatoires dans quelques semaines, la responsable du salon partage l’envie des partisans de voir les Habs se hisser le plus haut possible, mais sa motivation n’est pas d’ordre sportif. « J’aimerais tellement qu’ils aillent loin dans les séries, mais lorsque les massothérapeutes sont complets, je suis contente », avoue-t-elle. Elle promet même une petite surprise en plus de l’offre promotionnelle si le Canadien est performant.

Pour inviter toutes les femmes tristes à l’idée de vivre une épopée bleu-blanc-rouge cette année, Maude Roy a désormais un argument imparable : « Ça coûte moins cher que des billets au Centre Bell et ça coûte même moins cher que d’aller boire des bières dans un bar !»

Le Bath Room
4137, rue Saint-Denis – Montréal
514 842-6564
www.lebathroom.com

Partagez cette page